Marie France    
 
Nuit Blanche
 
  Hôtel de ville (Paris), 5 octobre 2002
Récitals
  Avec Christophe Cravero et Valentine Duteil
Sommaire
 
Accueil
 

Dans l'hystérie de cette première Nuit blanche où l'hôtel de ville a été pris d'assaut par des milliers de parisiens, il fallait être un fidèle parmi les fidèles de Marie France (et accesoirement connaître des ruses) pour parvenir jusqu'aux dorures du Petit Salon dans lequel elle était annoncée à minuit et demie. Il fallut ensuite beaucoup de patience, car Marie France ne fît son entrée qu'à 3 heures passées, une coupe de champagne à la main. Accompagnée de ses deux musiciens (Christophe Cravero et Valentine Duteil) Marie France entame alors son tour de chant La fille au coeur d'or. Cependant elle est interrompue à la fin de la deuxième chanson par une dame munie d'un talkie-walkie qui lui demande d'écourter le récital avec un troisième et dernier titre. Colère des aficionados, joute verbale entre eux et la gêneuse sous le regard ébahi de Marie France, à qui finalement est consenti un titre supplémentaire "parce que ce que vous faites est très bien..." La chanteuse, un peu troublée par cette employée de mairie peu délicate qui distribuait des bons points, termine son récital peau de chagrin sous les applaudissements des quelques amateurs éclairés que l'on presse de sortir. On apprit le lendemain qu'au moment même de cette petite bataille d'Hernani, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, était poignardé dans un salon voisin...
Au delà du grotesque et du tragique de la soirée, on n'oubliera pas cette image parfaite: Marie France au coeur de la nuit sous les ors et les boiseries de l'Hôtel de ville devant un piano blanc illuminé (peut-être emprunté par la mairie à Liberace) dans une robe rouge ultra-décolletée... Paris is wonderfull.

   
 

   
 

Didier Dahon et Jérôme Reybaud