Actualités
 


 

Archives 2010

Actualités
Sommaire
Accueil

 

 


Colette Renard

 

La jeune fille d'un ébéniste et d'une couturière de Montmartre qui étudie le violoncelle et le chant au conservatoire ; plus tard, la sténodactylo de Raymond Legrand qui devient la chanteuse de l'orchestre du grand musicien : tout Colette Renard était là, dans l'alliance parfaite du populaire et du savant, du petit métier et de la grande aventure de la Chanson, de l'artisanat et de l'art — unis par une même rigueur. Elle est morte le 6 octobre. Voici "Ma Rengaine", une chanson écrite par Boris Vian et Marguerite Monnot illustrant parfaitement le pouvoir de la chansonnette et le talent de Colette Renard.


lalalala

 

Zazie, c'était déjà difficile... mais Zaz, qui est au sommet du hit-parade avec son premier album, c'est encore pire, et son single, ses interviews et ses photographies nous... interrogent, comme on dit très improprement dans les débats. Pour oublier cela, une chanson de Caussimon dans la très rare et sublime interprétation de Sanaho Maki.


Disques

 

Pendant ce temps-là, dans des studios, les couloirs des maisons de disques, au piano, à la guitare ou face à un ordinateur, ils enregistrent, cherchent des producteurs, fignolent des pochettes — bref ils travaillent... Un nouvel album pour Cathy Claret, qui devrait sortir à l'automne entre autres sous la forme d'une série de cinq 45 tours, et qui, si l'on en croit la maquette du premier single, le magnifique "Chocolat", s'annonce comme un retour à la fraîche source pop, celle de "Pomme de pin" ou de "La Fille du vent". Le tant attendu second album de Pascale Borel n'aura sans doute pas, lui, le privilège du vinyle, mais il devrait être publié (à l'automne également) par un label nommé Monte-Carlo Records : impossible de rêver mieux pour celle qui règne sur la petite principauté de la french pop depuis son accostage en 1982. De son côté Fifi Chachnil, qui d'ailleurs habille Pascale Borel depuis plus de vingt ans, se moque bien de savoir comment s'appellera la maison de disques qui publiera son album, ni même si elle en aura une un jour : avec quelques amis, dont Philippe Katerine, elle s'amuse à enregistrer des chansons de temps en temps, advienne que pourra ensuite, puisque seules comptent la légèreté du geste et l'insouciance de ce qui n'est justement ni une démarche, ni un projet. N'est-ce pas précisément dans ce mélange de nécessité et d'insouciance que sont nés de merveilleux joyaux pop ? Sans doute moins d'insouciance pour Barbara Carlotti, qui travaille néanmoins elle aussi "sans filet", depuis que 4AD / Beggars Banquet l'a remerciée : peu importe, troisième album s'écrit, troisième album paraîtra, un jour ou l'autre, tout comme les deux disques que Pierre Faa a quasiment achevés (son premier album solo, produit par Jay Alanski, et un second album de Peppermoon). Comme toujours, reste le cas Lio, qui ne peut s'empêcher de casser tout ce qu'elle touche, même son propre nouvel album, qui, bien qu'achevé, vient apparemment de subir un changement de direction musicale et de producteur de dernière minute... Sans parler, et pour cause, de l'inconnu(e) qui, dans l'ombre et l'anonymat le plus complet, élabore peut-être en ce moment même (jeudi 30 juin 2010, 9 heures 26) pour le plaisir de quelques centaines, tout au plus de milliers de personnes, le disque de notre vie future.


Concerts

Cet été, hors les murs des salles parisiennes, dans des lieux plus ou moins improbables, de l'absolument neuf, de l'inédit, ou du très connu, au choix, selon les parcours géographiques et les désirs : Simone Tassimot chantera Gainsbourg à 1663 mètres d'altitude, entre Briançon et Gap, sur l'herbe du plateau de la Chalp de Crévoux (Hautes-Alpes, le 26 août, renseignements 04 92 43 87 89). Fifi Chachnil interprétera une dizaine de chansons, des nouvelles (écrites par elle, Philippe Katerine ou encore Jean-Pierre Stora) et des anciennes (Rezvani, Michel Rivegauche...) dans la cour d'une belle maison d'Alençon, au côté de David Rochline (Orne, le premier août, renseignements ici). Marie France dévoilera l'album qu'elle prépare avec Seb Martel dans le cadre doublement mystérieux des "Parcours secrets" du festival des Nuits secrètes d'Aulnoye-Aymeries : il paraît qu'on prend un bus devant une boulangerie de la petite ville (8870 habitants), lequel nous mène dans un lieu secret où l'on découvrira l'un des spectacles du "Parcours secret", mais pas forcément celui pour lequel on est venu... Avoir la possibilité d'assister à la création du nouveau répertoire de Marie France mérite-t-il qu'on risque d'assister, à la place, à un spectacle de "théâtre de chambre" où des "danseuses punks nous emmènent devant des musiciens passeurs de frontières pour un ultime décollage à l’envers" ? Certes (Nord, les 6, 7 et 8 août, renseignements ici). Vanessa Paradis fera entendre les immortels couplets de "Joe le taxi" ("Dans sa caisse / La musique à Joe résonne") en version acoustique sur la scène de l'opéra Royal de Versailles où jadis l'on donnait ceux de Lully et Rameau... (Yvelines, les 11 et 12 juillet, renseignements ici). Arielle Dombasle reprendra son "Video Glam Show" (et y ajoutera, semble-t-il, quelques airs lyriques) au festival de Lacoste, qui "se déroule dans les fabuleuses carrières fabuleuses [sic] du Château du Divin Marquis de Sade restauré par Pierre Cardin"... Tout ce qu'Arielle Dombasle touche à Paris devient fabuleux, même les planches abîmées de la Cigale, alors effectivement, son passage entre les pierres sur lesquelles s'est promenée l'ombre de Sade au début des années 1770, risque de l'être doublement.


lalalala

 


Pour la seconde fois, Marie-Rose Guarnieri, organisait un hommage à Serge Rezvani. Après les récents et affreux hommages à Vian et Canetti, interminables fourre-tout, enfin une véritable famille... La fraîcheur d'Helena, attentive et bienveillante, la candeur de Fifi Chachnil, l'incronguïté du couple Dombasle / Katerine, l'abattage de Marie France, la fragilité de Dani ou de Chamfort, la profondeur de Mona Heftre... tous au service d'un Rezvani beaucoup moins univoque qu'à l'accoutumée. France Musique, partenaire de l'événement (comme on dit), tentera d'en donner un aperçu le 21 juin prochain sur son antenne, comme nous tentons aujourd'hui avec ce compte-rendu.


lalalala

  Après le triomphe de ses récitals Prévert, Jean Guidoni revisita son répertoire pour un concert exceptionnel et d'ailleurs complet, le 19 avril dernier au Vingtième Théâtre. Lalalala put heureusement se procurer des places : compte-rendu ici.


Disque

Caroline Loeb

 

On ne pouvait acheter le disque compact du dernier album de Caroline Loeb, le très beau Crime parfait, qu'à la sortie de son spectacle, l'amusant Mistinguett, Madonna et moi. Dès le 5 mai on pourra se le procurer chez les disquaires : les amoureux d'une pop sombre et délicate n'auront donc pas besoin de passer par la figure comique de "la Loeb" pour accéder au joyau noir.


lalalala

 

Johnny Hallyday, Alain Delon, Marie Laforêt, Isabelle Adjani... Chacun a de bonnes raisons d'aller habiter en Suisse... Mais ce beau pays qui accueille nos célébrités, exporte aussi ses chanteurs : Patrick Juvet dans les années 70, Stéphane Eicher dans les années 80 et 90... C'est aujourd'hui le tour du beau Jérémie Kisling, dont nous avons écouté le troisième album, le très complaisant Antimatière.


lalalala

 

Arielle Dombasle sur scène : une femme grisée et euphorique, qui joue avec les clichés : Arielle la cyber Barbie, Arielle la Belle et la Bête (ce dernier rôle assuré par Philippe Katerine, lui aussi sur scène), Arielle la mondaine que Pierre Cardin, Thierry Ardisson, Laure Adler, Caroline Loeb viennent applaudir... Compte-rendu complet ici.


lalalala

  Un album concept consacré à Edie Sedgwick. Un disque électronique à la fois subtil et pop. Des chansons bouleversantes. Bref, l'un des plus beaux disques de l'année. Et qui est responsable de tout cela ? Une jeune "artiste talentueuse" et encore inconnue ? Ou au contraire une figure de l'élite électro-pop ? Non, Alizée, l'Alizée de Mylène Farmer, oui, celle de Gourmandises et de Psychédélices... Incroyable.


lalalala

 

Benjamin Schoos et son groupe invitent Lio sur le troisième album Phantom : après Jacques Duvall et Marie France, la Reine des pommes relève le défi du rock. Lalalala a écouté l'album Phantom featuring Lio qui paraîtra le 12 octobre prochain, après un concert aux Trois Baudets le 26 septembre lors de la soirée du Nouvel an belge.


Concert Marie France

Pas tout à fait Saint-Tropez, mais le Var néanmoins : Marie France visitera Bardot en terres bardotiennes, précisément au pied du rocher de Cotignac le 20 juillet avant la projection de Et dieu créa la femme, dans le cadre du festival "Les Toiles du sud". Un croyant parlerait de communion. Un esthète d'harmonie. Un amateur de chansons d'instant parfait. Renseignements : ici.


Concert Lio

On attend son album depuis deux ans déjà et on ne compte plus les rendez-vous sur scène manqués ou annulés à la dernière minute : Lio sait se faire désirer (malgré la belle parenthèse Phantom)... Mais cette fois c'est la bonne, semble-t-il : en juin Lio se lance dans une tournée d'été assez... estivale. Par exemple le 6 à Thenay, à l'occasion de la deuxième foire du festival, après qu'Yvon Dolac aura chanté et que Chistian Gabriel aura "ventriloqué", Lio entrera en scène. Plus tard elle chantera à Aigle, petite ville qui fêtera ses mille ans en "accueillant le jury sexy de Nouvelle Star"... puis, le 19 juillet, à Duras, après "les grillades animées par la banda [sic] les Duracuires au camping du château" et avant le feu d'artifice... Incroyables confrontations d'univers, de répertoires, de publics. Etourdissants collages ("La Reine des pommes" dans l'odeur des merguez). Les concerts des 18 et 19 novembre à Paris à l'Alhambra seront sans doute plus... attendus (dans tous les sens du terme)...
Dates de la tournée : Thenay (41), Le 6 juin, Gagny (93), le 20 juin, Aniche (59), le 27 juin, Capvern (65), le 4 juillet, L'Aigle (61), le 11 juillet, Grandrange (57), le 13 juillet, La Sentinelle (59), le 14 juillet, Duras (47), le 19 juillet, Grau du Roi (30), le 22 juillet, Thiers (63), le 24 juillet, Riberac (24), le 30 juillet, Fleury (11), le 31 juillet, Frehel (22), le 4 août), Port de Bouc (13), le 6 août, Peyrehorade (40), le 7 août, Jurançon (64), le 13 août, Biars sur Cere (46), le 14 août, St Amans Cots (12), le 15 août, Cahors (46), le 17 août, Villefranche (12), le 3 septembre, Argelès (66), le 4 septembre, Douai (59), le 9 septembre, Castets (33), le 12 septembre.


lalalala

  Après avoir chanté dans les salons de l'hôtel de ville de Paris, au pied de la Tour Eiffel au Palais de Chaillot, dans un ancien cinéma porno, dans des théâtres, des salles de concerts... Marie France continue de nous faire découvrir Paris. Le 28 octobre dernier certains couraient au Centre Pompidou, d'autres filaient à Beaubourg, enfin tous se donnaient rendez-vous au même endroit pour un concert exceptionnel.


Revue
Je Chante

Tiens ! Un hommage à Boris Vian documenté, riche et sérieux ! Qui ne sacrifie pas au réflexe ridicule de l'actualisation (Vian aujourd'hui blablabla). Qui donne la parole à qui de droit (Jimmy Walter, Alain Goraguer). Qui se souvient de Béatrice Moulin et même de Denise Benoit. Enfin qui accorde la place qui lui est due à Magali Noël, sans qui Vian ne serait pas tout à fait Vian : photographie de couverture, long entretien, et même, extraordinaire cadeau qui vaut l'intégralité du double grotesque album qu'Universal a publié A Boris Vian, une interprétation déchirante de la dernière chanson écrite par Vian et jamais enregistrée... Mais à qui doit-on ce sauvetage in extremis de "l'année Vian" ? Au magazine Je chante !, dont le numéro 5 intitulé "Boris Vian et la chanson" vient de sortir (la chanson de Magali Noël, elle, est en écoute sur le site internet du magazine).


Concert Adriana Voss

Samedi 8 mai à trois heures de l'après-midi, Adriana Voss reprendra son spectacle Le Voyage à Ostende avec quelques modifications depuis la représentation à l'Essaïon en décembre dernier. Théâtre 14, Paris XIV, entrée libre. Renseignements : 01 45 43 25 48.


lalalala

 

Nolwenn Leroy connaît Bjork et la harpiste de Goldfrapp. Peut-être connaît-elle aussi la boulangère de Lady Gaga ou le pédicure Morrissey, mais ces dernières informations n'apparaissent pas dans le dossier de presse de la charmante Nolwenn qui sort son troisième album. Cette réclame nous a inspiré l'éditorial de décembre qui est accompagné d'un morceau rarissime, le tout premier enregistrement de Brigitte Bardot auquel nous avons ajouté un entretien sonore de BB avec Paul Giannoli : "Brigitte Bardot dit leurs 4 vérités aux hommes".

Concert Marie France
Emportée successivement par la furie Phantom et la vague Bardot, Marie France a mis de côté, depuis plus de quatre années maintenant, toute une partie de son très riche répertoire, dont certaines chansons qu'elle est pourtant la seule, sur Terre, à pouvoir interpréter avec la flamme tragique, l'humour et la finesse requises. Une proposition du Mac / Val (le musée d'art contemporain de Vitry-sur-Seine) sur le thème de l'amour, la conduira à reprendre certaines de ces merveilles, le "Qui me délivrera ?" de Nicole Louvier par exemple, qui brûle encore dans nos mémoires depuis sa dernière apparition sur la scène du Hot Brass en 1997. Sans compter quelques chansons qui feront leur entrée au répertoire de Marie France... Renseignements : 01 43 91 64 20.

Concert Delphine Volange
En janvier dernier, Delphine Volange avait été contrainte de partager la scène des Trois Baudets, laissant sur leur faim, ses admirateurs de plus en plus nombreux. Le 12 mai prochain, la jeune femme reviendra au Sentier des Halles (Paris II) pour un tour de chant complet. Elle aura donc tout le temps de présenter ses chansons, les nouvelles (jouissifs "Mimosas"...), comme les plus anciennes (merveilleuses "Sirènes"). Renseignements : 01 42 61 89 90.


Disque

Françoise Hardy

 

Tout au long de sa carrière elle aura hésité entre délicatesse pop, noirceur rock et lyrisme grande variété, passant de l'une à l'autre accrochée au fil sublime de sa voix. Si l'on en croit l'affiche (de Murat à Calogero...), son nouvel album intitulé La Pluie sans parapluie (à paraître le 29 mars), devrait être celui du syncrétisme. Pour le premier single, la maison de disques a de toute évidence choisi la (très grande) variété : "Noir sur blanc" est une incroyable ballade en mode mineur dont le refrain amollirait les coeurs les plus secs et les plus durs, et aurait sans doute fait en un instant de l'intraitable Thatcher une fragile adolescente s'abîmant avec complaisance dans la jouissance infinie de sa mélancolie...


Internet

Quoi de neuf sur les sites virtuels de sociabilité et de partage vidéo ? La plus-qu'immense Véronique Sanson interprète au piano au côté de Jean-François Copé une courte et édifiante chanson scatologique : on se demande ce qui est pire, le texte lui-même ("Il faut absolument qu'je chie / Ou sinon j'vais mourir"), le commentaire de l'ancien ministre Copé ("Trop fort la Véro") ou les cahots de la voix... Et puis un jeune homme, parmi des millions d'autres, chante (mal) les chansons qu'il aime face à sa "webcam" : en l'incroyable, en l'inimaginable, en la plus-qu'improbable occurrence, des chansons de Pascale Borel ("Tout petit", "Oserai-je t'aimer ?", "Le Constat"), d'Elisa Point ("Petite Mouche") et même — stupeur des stupeurs — d'Elisa ("Les Mains dans les poches" et "La Fille en jeans")... C'est la preuve qu'un autre être humain parmi les plus de six milliards qui occupent la Terre connaît, se rappelle, aime, écoute les chansons de la mystérieuse adolescente signée jadis par CBS ; la preuve qu'elle existe bel et bien ; et la joie de se sentir moins seul. Merci Wiwi (c'est le nom du garçon) et merci aux dits sites virtuels de sociabilité et de partage vidéo.


Concert Jean Guidoni
Sans aller jusqu'à l'extraordinaire formule du tour de chant à la carte inventée jadis par Cora Vaucaire, Jean Guidoni a choisi d'introduire un peu de jeu dans son prochain concert du 19 avril au Vingtième Théâtre en proposant à son public un vote sur internet parmi cent soixante titres de son répertoire. Lalalala a choisi "Toulon" et "J'ai marché dans les villes". Et vous ? Renseignements : 01 43 66 01 13.


Disque

Delphine Volange

 

"Sirènes" (paroles de Delphine Volange et musique de Bertrand Belin) exista d'abord sur scène. Puis la chanson sortit sous la forme d'un single uniquement disponible en téléchargement (face B : "Précieuse"). Plus récemment, il y eut la publication d'un véritable disque avec une véritable pochette (faces B : "Précieuse" et "Sirènes version édit" ; en vente sur Priceminister ou à la boutique des éditions Balandras). Enfin un clip vidéo apparut sur Dailymotion. Voilà l'histoire banale (sauf peut-être dans sa dimension temporelle, l'ensemble s'étalant sur plusieurs mois) d'une chanson d'une beauté et d'une élégance rares. (Prochain concert : Le China, Paris XII, le 3 mars à huit heures et demie du soir).


Concert Annick Cisaruk
Les Ailes du temps, le spectacle créé par Annick Cisaruk et David Venitucci, se prolonge jusqu'au 26 avril à l'Essaïon (Paris IV). Depuis le mois de septembre, chaque lundi, l'extraordinaire voix d'Annick Cisaruk fait vibrer les mots de Léo Ferré avec puissance et ferveur. Son timbre clair, très éloigné de ceux des interprètes habituels de Ferré, apporte beaucoup d'émotion à ce répertoire, sans néanmoins rien lui ôter de sa combativité. Renseignements : 01 42 78 46 42.

Concert Marie France
Le mot "showcase" est affreux. Le concept du showcase est minable. La FNAC des Halles est hideuse. Mais l'on fait confiance à Marie France pour transformer tout cela en un petit rendez-vous amoureux, drôle et chic avec Bardot, des amateurs fidèles et, qui sait, quelques clients néophytes égarés qui, c'est certain, n'en croiront pas leurs yeux. Le 15 avril à 17h30 à la FNAC des Halles (Paris I).


lalalala

 

Adriana Voss explorant de nouveaux sentiers, conduisant les spectateurs en des terrains étrangers, ne faisant par dessus le marché pas la moindre concession et conduisant sa barque aventureuse avec une détermination et une énergie fascinantes : c'était le 19 décembre dernier à Paris dans la petite cave de l'Essaïon.


Disque

Dani

 

Dani a choisi de chanter Paris dans son prochain disque. Celle qui fut meneuse de revue et interpréta entre autres le "Ca c'est Paris" de Mistinguett, ne devrait pas avoir trop de mal à évoquer la capitale, bien que l'on s'attende aujourd'hui de sa part à un Paris moins flamboyant, plus secret, à la fois assagi et rock... En attendant la sortie du disque, Dani participera du 14 mai au 15 juin au spectacle "musical et drolatique" de Raphaël Mezrahi, Monique est demadée à la caisse 12, aux côtés de Danielle Gilbert (!) et de Julie Depardieu, au théâtre du Rond-Point, Paris (VIII).


Disque

Alain Chamfort

 

Alain Chamfort serait en train de préparer un album sur la vie d'Yves Saint Laurent (d'après la biographie officielle de l'ami de Catherine Deneuve). Cela pourrait donner lieu à un spectacle musical dans la lignée de ceux que nos artistes pop affectionnent depuis quelques années (L'Héroïne au bain et Imbécile d'Olivier Libaux, Hopak de Barbara Carlotti et Bertrand Belin, Frère animal d'Arnaud Cathrine et Florent Marchet...), comme s'ils cherchaient à inventer sous nos yeux un genre nouveau, entre comédie musicale, théâtre en chansons et pop music.


lalalala

  Elisa est un mystère dont Lalalala ne se fatiguera jamais d'arpenter l'étendue. Des années après une notice et une discographie complète, la revue offre aux cinq ou six amateurs de la jeune fille aux cinq 45 tours (1972-1977), une vidéographie illustrée et commentée.

Concert Arielle Dombasle
Où en est la carrière pop d'Arielle Dombasle ? C'est difficile à dire. On croyait que Glamour à mort, son très bel album réalisé avec Philippe Katerine et Gonzales et publié l'année dernière en avril, avait complètement achevé sa carrière, faute de succès — d'autant qu'une toute nouvelle et très mauvaise chanson intitulée "Women, just woman" vient de faire son apparition sur Itunes. Pourtant on annonce un "Video glam show" les 24 et 25 mars prochains à la Cigale (Paris XVIII), avec la participation de Katerine lui-même : Glamour pas tout à fait mort, donc, bien que le sous-titre du spectacle laisse entendre qu'on y mêlera pour plus de prudence le "sun latino" des anciens tubes (Amor, amor)... Mais qu'importe le répertoire, du moment qu'on a la promesse du (video ?) show, des changements de costumes et de la si particulière présence vocale et scénique de la grande Arielle ? (Le 27 mars, les Nantais recevront "l'Extraterrestre" avant qu'elle ne s'envole sur son "Poney rose" pour Bruxelles en mai).


Disque

Alizée

 

Deux albums (et quelques pépites) comme jeune poupée pop entièrement contrôlés (/-ée) par Mylène Farmer et Laurent Boutonnat, puis l'inévitable disque de la "rupture", de l'"envol", de la "liberté" (Psychédélices, 2007), inévitablement prétentieux et inévitablement raté... On n'espérait donc strictement rien du quatrième album d'Alizée, Une enfant du siècle, qui sortira le 29 mars prochain, et on avait sans doute raison, si l'on en croit les enseignements de Maître Eckhart, qui préconisait d'abandonner toute attente, toute aspiration et l'espérance de Dieu pour pouvoir enfin le recevoir... Car "Les Collines", le premier single, nous fait la divine surprise d'être la plus belle chanson pop de l'année so far : sombre, légère, sibyline, évidente, entre l'avancée inexorable de son refrain d'autoroute nocturne et l'arrêt extatique de son pont bouleversant ("Mes valises sont vides / Mon coeur léger"). Comme par ailleurs l'autre extrait de l'album à venir ("Limelight") est presque également beau, on se trouve soudainement plongé dans les tourments de l'attente...


Concert Delphine Volange
2009 s'est terminée le 30 décembre aux Trois Baudets avec Marie France visitant magistralement Bardot et 2010 commencera les 12 et 13 janvier aux Trois Baudets également avec Delphine Volange et son je-ne-sais-quoi absolument unique de fraîcheur, de beauté, d'esprit et d'élégance. Plus tard dans l'année il y aura un album (nous l'espérons pour nous), du succès et de la reconnaissance (espérons-le pour elle), mais c'est aujourd'hui et sur scène qu'il faut saisir l'envol pop de la "petite Volange(s)"...